ARTICLE

Réalités et tendances de l’industrie pharmaceutique

Lecture en 7 minutes

En un coup d’œil :

  • La télésanté, une tendance émergente
  • Une meilleure sensibilisation des patients et des prestataires de services
  • Un examen plus minutieux des produits pharmaceutiques
  • Préoccupations pour les représentants commerciaux
  • Médecins avertis en matière de technologie numérique
  • Restrictions imposées aux représentants commerciaux
  • Nouveaux styles de travail dus à la numérisation
  • Quel est l’impact de l’IA sur l’industrie pharmaceutique ?
  • Optimiser les activités grâce à l’analyse prédictive
  • Conclusion

La télésanté, une tendance émergente

Les soins de santé à distance ont connu une forte augmentation depuis la pandémie de la COVID-19. En effet, les professionnels de la santé et les patients sont à la recherche de moyens qui leur permettent de délivrer ou d’avoir accès à des médicaments en toute sécurité. En 2020, les soins de santé à distance ont augmenté de 78 % entre février et avril et de 38 % dans l’ensemble au cours de la pandémie. Les consommateurs s’intéressent désormais davantage à la télésanté, et les professionnels se concentrent également davantage sur la prestation de soins de santé à distance. Cette tendance a de plus émergé en raison de changements réglementaires spécifiques.


Une meilleure prise de conscience

L’attitude des consommateurs et des professionnels de la santé à l’égard de la consommation de médicaments s’est également améliorée. Les consommateurs sont maintenant conscients de l’importance de la télésanté comme moyen adapté de recevoir les soins dont ils auront besoin à l’avenir. La télésanté permettra un engagement proactif des consommateurs, une meilleure compréhension et une plus grande intégration de données.


Une plus grande vigilance

En raison des services de soins de santé à distance et des environnements commerciaux plus hostiles, les attentes des consommateurs ont considérablement augmenté. Les autorités de soins de santé imposent de nouvelles contraintes de coût aux fournisseurs afin qu’ils évaluent de manière plus rigoureuse la qualité des produits pharmaceutiques. Ils recherchent des traitements et des produits cliniquement éprouvés qui sont également plus économiques que d’autres solutions.


Des représentants soucieux

Les consommateurs disposent désormais de données complexes et concrètes, qui viennent confirmer les revendications de médicaments plus efficaces. Cette disponibilité des informations augmente la concurrence sur le marché où les représentants pharmaceutiques doivent prouver la validité de leur produit.


Les représentants sont donc censés représenter leur produit et mettre en évidence les avantages par rapport à d’autres solutions. Ils doivent notamment recueillir des preuves concrètes de l’efficacité d’un produit à l’aide de l’opinion des consommateurs.


L’adoption d’outils numériques a rendu les chaînes d’approvisionnement plus axées sur le consommateur, et la technologie a modifié la dynamique du marché. Le déploiement accru des outils analytiques, des outils numériques et de l’automatisation a convaincu les entreprises d’être plus souples dans leurs opérations et d’accélérer les initiatives qui permettent plus de transparence et d’agilité. L’industrie pharmaceutique et le gouvernement ont évolué et exigent des implications fondamentales pour le déroulement de leurs activités.


Pour vendre un produit, un représentant doit posséder de solides connaissances scientifiques sur le produit, un sens aigu des affaires et des compétences relationnelles. La personne doit être compétente, capable de prendre des décisions et des initiatives. De plus, elle doit être capable de travailler autant de manière autonome qu’en équipe.


Des médecins branchés

Les médecins sont désormais à l’aise avec le numérique et les nouvelles pratiques de prestation de soins de santé à distance et de télémédecine. Les services d’analyse et de suivi de données à distance ont permis de réduire les coûts de services et de faire économiser de l’argent au patient.


Entre autres, cela a permis de réduire les visites inutiles des patients dans les salles d’urgence et d’éliminer les frais de transport, réduisant ainsi la charge de travail des médecins. Certains pensent que bientôt, ils seront l’intermédiaire qui traduira les données techniques pour les patients.


Les médecins utilisent les moyens de communication numériques avec enthousiasme, tout en considérant les besoins des patients comme prioritaires. Cependant, cela représente une difficulté pour les représentants pharmaceutiques, car ils doivent satisfaire les médecins avec le produit sur tous les plans.


Des restreintes pour les représentants

Les patients et les médecins ne sont pas les seuls à se servir du pouvoir de la conversation numérique, mais les représentants pharmaceutiques aussi. Un sondage a révélé que 53 % des médecins ont introduit des restrictions « modérées à sévères » pour les représentants pharmaceutiques aux États-Unis.


Toutefois, cette situation a ouvert la voie au resserrement du lien entre les médecins et l’industrie pharmaceutique. Un autre sondage mené en 2014 aux États-Unis a révélé que 40 % des médecins ne voient jamais un représentant, et il va sans dire que l’essor des outils numériques n’a fait qu’augmenter en flèche ce chiffre.


Une combinaison parfaite de transformation numérique et de changements méthodiques qui donnent de nouveaux outils aux professionnels de la santé et les incitent à évaluer les médicaments. Les entreprises pharmaceutiques peuvent utiliser cette tendance émergente pour se connecter avec les médecins et prendre des décisions éclairées sur les traitements et ainsi, améliorier l’éfficacité des représentants.


De nouveaux styles de travail

Néanmoins, les réunions traditionnelles en présentiel, les congrès médicaux et les appels en pharmacie sont désormais réduits, et les représentants ont un accès limité aux centres hospitaliers. Cette situation a influencé leur style de travail à distance, à tel point que peu d’entre eux sont prêts à retourner sur le terrain.


En fin de compte, les interactions entre les professionnels de la santé et les patients ont pris un virage numérique. Ce changement de paradigme a eu un impact sur la carrière des représentants, car les médecins sont davantage concentrés sur les patients et ne trouvent guère de temps pour les rencontrer.


L’impact de l’IA sur l’industrie pharmaceutique

L’intelligence artificielle (IA) permet aux ordinateurs d’utiliser des algorithmes avancés et d’apprendre de manière autonome. L’analyse des données permet de transformer des données brutes en informations importantes et exploitables. Les entreprises pharmaceutiques utilisent désormais l’IA pour recueillir et analyser les données de ventes et traiter les profils des clients. Elles peuvent directement cartographier le parcours de leurs clients et renforcer la notoriété de leur marque.


Les entreprises pharmaceutiques peuvent connaître quelles campagnes attirent du trafic sur leur site Web et génèrent le plus de revenus. L’IA peut également être utilisée pour surveiller à distance des patients souffrant de n’importe quelle maladie.


Cela a réduit le coût pour les patients et le temps nécessaire pour fournir des informations sur leur santé aux entreprises pharmaceutiques, qui elles, apprécient cette évolution, car elles n’ont plus besoin de déployer du personnel supplémentaire pour la collecte des données ni de traiter toutes les informations.


L’optimisation des activités grâce à l’analyse prédictive

Les entreprises pharmaceutiques peuvent utiliser l’IA pour prédire les perspectives du marché, la demande des consommateurs et l’évolution des tendances. Plus les données sont nombreuses, meilleur est son rendement. Les entreprises optimiseront les processus externes et les ventes en fonction de l’analyse prédictive, et seront alors en meilleure position pour s’engager auprès de leurs employés et clients.


L’analyse prédictive aide les entreprises pharmaceutiques à comprendre comment la demande sera influencée par les conditions régionales, démographiques et économiques. Les fabricants de médicaments pourront alors utiliser plus efficacement leurs ressources, optimiser le flux de travail et les opérations internes, et prendre de meilleures décisions. En outre, les visites basées sur l’apprentissage machine (ML) seront plus courantes, améliorant ainsi l’accès des patients aux médicaments et aux visites médicales.


Conclusion

La télémédecine a allégé les interactions entre les professionnels de la santé et les patients. Cette numérisation a augmenté la sensibilisation médicale des patients, ce qui a renforcé la concurrence pour les entreprises pharmaceutiques.


De plus, cette numérisation a affecté l’accès des visiteurs aux hôpitaux. Il n’y a pas de réunions programmées, mais plutôt des interactions à la demande. Cependant, elle a ouvert la voie à de nombreuses opportunités pour les entreprises pharmaceutiques qui utilisent l’IA et un CRM pour collecter et analyser les données des patients et mesurer les ventes. Cela permettra de suivre les stratégies de manière proactive et de faire face à l’évolution des tendances.


VOUS VOULEZ EN SAVOIR PLUS : CONSULTEZ NOTRE WEBINAIRE ICI